• post 557

     

    Baby boom

     

    En notre bienheureuse année 2150, tout Terrien qui se respecte possède une dizaine d'écrans variés et totalement indispensables à sa vie. Tout se règle depuis chez soi : télé travail, loisirs virtuels, repas livrés par drones, rencontres et unions en 3 D.

    Seul inconvénient depuis une cinquantaine d'années la population a diminué de façon vertigineuse, plus personne n'a le temps ni l'envie de copuler et de se reproduire. C'est même considéré comme vulgaire et rétrograde.

    Il a donc été décidé de créer des Néodromes : des jeunes femmes volontaires au début puis soigneusement sélectionnées ensuite, sont parquées dans de vastes bâtiments, sont inséminées artificiellement puis accouchent. Les bébés regroupés dans des Babypool sont élevés, nourris, habillés puis vendus par le géant de l'internet Bagygol.

    Des hommes volontaires vendent leur sperme, chacun crée son profil sur le fameux site Spermeetic et tout un chacun peut commander son bébé (ou son enfant) en choisissant la mère et le père.

    Les mamans disposent d'un lit, d'une table de chevet et ont des sanitaires communs. On peut tout à fait acheter son enfant dès la naissance ou attendre quelques années. Voire même le choisir sur catalogue interactif à 14 ans quand sa scolarité obligatoire est terminée.

    A certaines époques de l'année des promotions sont organisées : 3 pour le prix de 2, toute une fratrie à tarif dégressif, achat d'un garçon et réduction sur le deuxième si c'est une fille... On ne peut cependant pas dépasser 5 achats par personne – sauf si décès bien sûr- et une limite est fixée en fonction des revenus de l'acheteur et de son âge. L'achat ayant été interdit récemment au delà de 90 ans. Ce qui reste jeune si je peux oser un avis personnel.

    Revers de la médaille ces enfants sont assez fragiles bien que vaccinés et régulièrement alimentés en antibiotique ultra performant. La promiscuité créant des épidémies aussi bien chez les enfants que chez les procréatrices. Le manque d'activités physiques serait responsables de fragilité osseuse selon certains, mais peu nombreux, détracteurs de ces pouponnières industrielles. Comme le fameux José Vobé qui en 2145 démonta une Babypool en hurlant : libérez les.

    On note depuis une dizaine d'année une mode tout à fait nouvelle. De petites structures sont apparues, occupées par des couples d'hommes et de femmes, qui procréent à l'ancienne, avec la méthode appelé coït. C'est une procréation non assistée, dite naturelle. Les enfants sont élevés par leur deux parents dans ces petites structures qui rappellent furieusement l'habitat des années 2000 quand le Terrien était encore un être frustre et grégaire. Bien entendu le prix d'achat est quasi doublé mais les fans de cette nouvelle production assure que les enfants sont bien plus vigoureux. Il existe toutes sortes de label tels : 100% naturel, BIO garanti, nourris sans OGM. Le plus recherché étant selon certaines sources à vérifier : élevé en plein air.



    Je me dois pour être tout à fait complet citer ces étranges Terriens qui décident de «  quitter le système » et passent toute leur vie en couple, procréent à l'antique, (pardonnez moi d'être aussi cru) élèvent eux même leurs enfants pendant toutes leur vie !? C'est à dire les gardent pour eux, ne les vendent pas. Ce sont, excusez moi de le dire, de vrais parasites mais nos gouvernants de dernière génération prétendent que s'ils donnent un très mauvais exemple d'archaïsme ils ne sont cependant pas dangereux. J'écris ceci sous toute réserve n'ayant jamais vu d'individu de ce genre sur mes écrans. J'ose à peine l'écrire ces Antiques vivraient sans écran d'aucune sorte, sans connexion et passeraient leurs journées à l'extérieur dans ce qu'on nommait Nature il y a un plus d'un siècle. C'est franchement dégoutant. Beurk (comme dit mon troisième fils Apple Junior) j'en frémis. J'ajoute pour conclure et pour mes lecteurs ayant le cœur bien accroché que certains de ces "humains" auraient été vus se déplaçant sur leurs jambes sur des distances avoisinant le kilomètre... C'est proprement hallucinant.

    « post 556post 558 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :